AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 alvin e. connors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HΛDƩS

avatar




animal

Date d'inscription : 11/02/2015
AGE : 26
Messages : 71
Points : 209
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: Jamie, Lily', Sarah, (encore disponible pour 1)
LIENS:

MessageSujet: alvin e. connors   Mer 11 Fév - 21:20

alvin elliott connors
feat. Grant Gustin

survolez l'image
derrière l'écran

pseudo: écrire ici.
prénom: Katia.
âge: 20 ans.
où as-tu connu le forum: Sur un top-site, je crois What a Face .
ton avis: Tip, top ! .
fréquence de connexion: 4/7.
double compte: Nop !
perso inventé ou scénario?: Inventé.
autres:   .
crédit avatar: Hybris.
introducing me

nom(s): Connors. prénom(s): Alvin Elliott. surnom(s): Il n'en a pas spécialement. date et lieu de naissance: 11 Septembre 1991, France études/métier: Études de sociologie. qualités: Attentionné, Drôle, Enthousiaste, Simple. défauts: Fêtard, Infidèle, Maladroit, Rancunier. sexualité: Hétérosexuel. statut civil: Célibataire. anecdote: écrire ici. avatar: Grant Gustin.

tell me more

Mon histoire familiale est très chaotique, la personne que je considérais comme ma mère est en fait ma tante. ♋️ J'ai été très jeune placé par les services sociaux. ♋️ J'ai beaucoup de mal à faire confiance aux gens. ♋️ Il m'arrive de me servir des femmes pour les faire souffrir autant que « ma mère » m'a fait souffrir » ♋️ Je n'ai plus aucun contact avec ma famille, mais je n'ai pas hésité une seule seconde à utiliser l'argent que mon père m'a donné pour quitter ma ville natale. ♋️ Je déteste le chocolat, je me demande même si j'en suis pas allergique. ♋️ À l'adolescence, je me suis intéressée à la magie et je suis vraiment passionné. J'aimerais percé dans le milieu de l'illusionnisme. ♋️ L'apparence est quelque chose de très important pour moi, je fais attention à mon corps, alimentation équilibrée et beaucoup de sport. ♋️ Je carbure au café et aux clopes toute la journée. ♋️ Je sors jamais sans mon téléphone portable. ♋️ Je suis un vrai bordélique. ♋️ Je ris à longueur de journée, je passe souvent pour le clown de service, ça me permet de cacher toute la souffrance que j'ai enduré.

where you belong
(remplacez "unchecked" par "checked" pour cocher une case.)

► Vous devez distraire vos petits voisins pour la soirée. Succès assuré avec :
1. L’Âge de glace en DVD et des nouilles au ketchup.
2. Un jeu de rôle et la construction d’une tour en bonbons.
3. Des Happy Meals, une histoire, et dodo.

► Vous auriez pu l’écrire :
1. « Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. »
2. « Les feuilles qu’on foule, un train qui roule, la vie s’écoule. »
3. « L’homme est un loup pour l’homme. »

► Grand repas de famille. Vos grands-parents s’insurgent contre la violence de la jeunesse actuelle. Vous :
1. Leur assénez que la violence de la jeunesse n'a d'égale que la sénilité des vieux.
2. Hochez la tête en signe d'approbation.
3. Leur expliquez que les moyens d'expressions aujourd'hui sont différents de ceux de leur époque.

► Votre patron abuse de son autorité. Vous :
1. Cherchez un autre emploi.
2. Lui tenez tête.
3. Un patron ? Quel patron ?

► Êtes-vous au cœur de toutes les fêtes ?
1. Oui.
2. Non.

► Le yoga, vous trouvez ça :
1. Barbant et soporifique.
2. Bizarre, voire un peu flippant.
3. Génial, parfait pour décompresser.

► Votre jeu de société préféré :
1. Le Trivial Pursuit : questions, réponses, culture générale.
2. La réussite : pas compliqué, portatif.
3. Le Cranium : le jeu où on peut sculpter, chanter, bref s'exprimer.

► Votre film culte...
1. OSS 117.
2. Love Actually.
3. Ocean's 11.

► Votre couleur préférée est :
1. Le rouge.
2. Le noir.
3. Le bleu.
4. Je n'en ai pas vraiment.

► Annuleriez-vous vos vacances si une urgence professionnelle survenait ?
1. Oui.
2. Non.

► Si vous pratiquez un sport collectif, êtes-vous capitaine de votre équipe ?
1. Oui.
2. Non.


Code:
<pris>Grant Gustin</pris> ✵ Alvin E. Elliott



the story of my life
“une petite citation de ton choix”


« Je suis enceinte », souffle une jeune femme la peur au ventre à sa sœur.
« Mais c'est super ! Vous cherchiez tellement à avoir un enfant avec Alex', je suis tellement contente pour toi ! »
Sans attendre, cette dernière prend sa sœur dans ses bras, heureuse pour elle. Elle ne se doute pas une minute que dans un instant sa relation avec cette dernière va complètement changer. Dernier moment d'affection entre deux sœurs.
« Je ne suis pas enceinte d'Alex... J'ai... Je sais vraiment pas comment c'est arrivé... Mais... », la jolie blonde s'interrompt doucement, incapable de finir sa phrase, elle commence à pleurer en silence.
« Gab'... C'est rien, sèche tes larmes. On trouvera une solution. ».
« Non, tu ne comprends pas... J'ai couché avec Elliott, c'est lui le père. »
Madame Connors surprise par les propos de sa sœur la lâche et la regarde d'un air ahuri. C'est impossible, elle ne peut pas avoir entendu ce qu'elle vit d'entendre.  
« Tu as couché avec mon mari ?! ».
~ L'histoire aurait pu s'arrêter là. Je serais né d'une aventure d'un soir entre ma mère et le mari de sa sœur, contexte familial suffisamment compliqué. Sauf que non, je viens d'une famille très (trop?) soucieuse des apparences. Il était donc hors de question qu'un enfant issu d'une tromperie voit le jour, du moins pas de cette façon. Comment le couple Connors si réputé et admiré par leurs proches survivrait à une catastrophe pareille ?


« Je viens voir ma sœur, Héloïse Connors, elle a accouché. »
Après avoir pris le numéro de la chambre, Héloïse rejoint rapidement Gabrielle, sa sœur et son mari, Elliott. Elle ne prête pas attention au bébé mais lance un regard noir à sa sœur qui souffle simplement, les larmes aux yeux.
« J'ai fait ce qu'on avait dit. J'ai accouché sous ton nom mais il est hors de question que je te laisse mon bébé ! »
« Tu veux que ton enfant grandisse en sachant que sa salope de mère a couché avec le mari de sa tante ? Tu n'as pas le choix. Tu sais très bien ce qu'en penserait les parents et sans leur argent, tu n'as rien. Puis... Tu sais très bien que tu ne seras pas une bonne mère. Tu vis au crochet des gens, bel exemple ! »
~ L'argent aide beaucoup. Ma mère biologique m'a donc abandonné suite à un retournement de cerveau très important et à une pression monumentale des avocats de mon père. Le plan était simple, ma mère biologique et ma tante se ressemble énormément, à l'annonce de la grossesse, ils sont tous partis en France dans une des maisons secondaires de la famille de mon père. Ma mère biologique a donc pris tous ces rendez-vous médicaux concernant la grossesse sous l'identité de ma tante, carte à l'appui. Sur le papier, je suis donc le fils de mon père et de ma tante, de monsieur et madame Connors. Quand à ma mère biologique, elle s'est lâchement enfuie après et je ne l'ai jamais revu.


« Maman ! Je t'ai fait un cadeau à l'école pour la fête des mamans ! »
Le petit garçon court vers sa mère avec un grand sourire sur les lèvres, il lui tend la carte qu'il a fait à l'école pour la « plus belle des mamans ». Madame Connors lui prend la carte des mains sans un sourire, d'un ton sec, elle lui lance :
« C'est super moche, mais... Merci. »
Alvin garde le sourire jusqu'à ce qu'elle jette son cadeau dans la poubelle de son bureau et elle ajoute toujours aussi froidement :
« Maintenant file, j'ai beaucoup de boulot et j'aime pas que tu traines dans mes pattes. »
Les larmes commencent à couler doucement sur le visage du petit enfant de 4 ans, il descend les escaliers en courant, il marmonne doucement pour lui même :
« Maman me déteste... »
~ J'ai grandi dans une ambiance chaotique avec une « mère » qui me haïssait du plus profond de son être. Chaque jour, je lui rappelais la trahison de sa sœur avec son mari et elle me le faisait bien comprendre. Évidemment, je ne savais rien de tout ça mais je sentais bien que ma mère n'avait jamais de temps pour moi. Mon père dans tout ça ? Le boulot, le boulot... La situation à la maison lui échappait totalement, il s'en foutait d'ailleurs royalement, il enchaînait les heures à son bureau, à moins que ce soit les femmes qu'ils enchaînaient...


« Ils sont où ton papa et ta maman ? »
Alvin est assis dans le bureau du directeur de l'école primaire, il a 6 ans. Ses parents ne sont jamais venus le chercher à l'école car ils sont partis en voyage. Il devait normalement rentrer à la maison seul mais l'école ne l'a pas laissé partir. Il sait qu'il va avoir des ennuis, il regarde ses chaussures et souffle doucement :
« Ils sont partis en vacances. »
« Et qui s'occupent de toi quand ils partent en vacances ? »
Il lève la tête et regarde le directeur sans vraiment comprendre sa question.
« Bah personne, je reste à la maison tout seul, sans faire de bêtises, si je suis sage, ils reviennent. »
~ C'est beau l'innocence d'un enfant. Petit, j'ai souvent été abandonné à mon sort dans l'immense demeure des Connors. Une nourrice ? À quoi bon ? J'ai souvent entendu ma mère dire qu'un parasite n'a pas besoin d'être gardé. Famille de merde ! Suite à cet entretien avec le directeur de l'école, l'enfer avec les services sociaux a commencé. Je suis parti vivre en foyer.


« Vous me faites tous chier, si j'ai pas envie de rester, je reste pas. J'aimerais bien vous y voir ! »
« Alvin, tu t'es déjà fait viré de beaucoup de foyers, si tu fugues sans cesse, on va arriver à rien. »
« Ça tombe bien, j'ai pas envie de rester ici. Vous pensez peut-être que vous allez mieux faire que ceux d'avant vous ? Mais vous vous trompez ! J'en ai rien à foutre de votre foyer de merde, de vos entretiens et de tout le reste ! Je compte bien me barrer d'ici ! »
~ L'adolescence, quelle période à la con. À ce moment là, je devais avoir quatorze ans, depuis mes six ans, je vivais en foyer et la vie en collectivité n'était pas évidente tous les jours. Depuis un an, je connaissais la réalité sur mon histoire et j'avais perdu toute confiance envers les adultes. Je m'étais tout en échec ; l'école, le foyer, ma relation avec les adultes. Avec les jeunes de mon âge, c'était complètement différent, j'étais le clown de service, je faisais rire tout le monde et je ne cessais de rire. Rire pour cacher toute ma souffrance. C'est d'ailleurs quelque chose que j'ai gardé encore aujourd'hui, que ça aille ou que ça n'aille pas, je ne cesse de sourire et de faire rire les gens. Comme je suis quelqu'un de joyeux, ceux qui ne me connaissent pas vraiment ne se doutent pas que je cache un lourd passé et que je souffre autant qu'eux. Et les filles dans tout ça ? J'en attirais pas mal grâce à mon physique, mais je n'arrivais pas à m'attacher, je prenais toujours beaucoup de distance pour me protéger. La seule femme à laquelle je m'étais attaché « ma mère » m'avait tellement fait souffrir que je ne pouvais plus m'ouvrir. Je jouais donc avec elle, à l'école, au sein même des foyers parfois, sans aucun état d'âme. Elles payaient pour les actions de ma mère, juste retour des choses.


Nouveau foyer, nouvel chambre pour Alvin, il a seize ans, dans deux ans tout ça sera fini, il ne sera plus à la charge des services sociaux.
Il descend dans le salon, deux garçons plus jeunes que lui sont devant la télévision, il s'assoit sur un des fauteuils, attrape la télécommande et change de chaîne. L'un d'eux se lève et s'approche de lui énervé.
« On était en train de regarder autre chose. »
« Calme toi, minus va. C'était de la merde, j'essaie de vous instruire les gars. »
Il rit doucement puis se lève à son tour, il ne cherche pas l'embrouille. Il tend donc la télécommande en haussant les épaules au jeune en face de lui et il commence à remonter dans sa chambre quand une jeune femme de son âge lui lance du bas des escaliers.
« Tiens le nouveau, il paraît que tu ne t'arrêtes jamais dans un foyer bien longtemps, tu comptes rester combien de temps ici ? »
Il sourit doucement et redescend les escaliers. Il la regarde de haut en bas, vraiment jolie, toujours avec son éternel sourire aux lèvres, il lui lance sur le ton de la plaisanterie :
« Le temps que tu t'attaches trop à moi et que tu ne veuilles plus que je parte. »
« Merde, moi qui pensait que tu allais vite partir, tu vas donc rester éternellement ici... »
« C'est ce qu'on verra... »
~ La fille, la rencontre.


Un an et demi qu'Alvin est dans ce fameux foyer, il ne lui reste plus que quelques mois avant de partir. Il commence déjà a travaillé son futur avec les travailleurs sociaux du foyer. Il a beaucoup de sous sur un compte grâce à son père qui l'alimente depuis qu'il est petit mais il a dû mal à faire des projets. Il vit l'instant présent...
« J'ai couché avec une autre fille, pour voir, tu sais je veux pas me lancer dans un truc sans être sûr que je me plante pas. Bah putain, je me suis rendue compte qu'avec toi c'est vraiment... À chier. »
Il sourit fier de la pique qu'il vient de lui lancer, comme prévu, elle s'est attachée.
« T'as raison, prends un peu d'expérience avec d'autres filles, ça t'évitera d'être encore précoce ! »
~ La fille, toujours. J'aurais aimé pouvoir écrire que je l'aime plus que tout, que c'est mon premier amour et que j'aimerais encore aujourd'hui construire un putain de truc avec elle. Mais c'est pas aussi simple. On a tous les deux un lourd passé et une grande difficulté à nous attacher aux gens, s'attacher est synonyme de souffrance. Nos parents, nous l'ont clairement appris alors on se cherche sans cesse, c'est notre manière à nous de nous montrer qu'on tient à l'autre.


Le départ, adieu foyer de merde, bonjour la vraie vie.
« Allez, pleure pas va, on se reverra ! »
Il la prend dans ses bras, hors de question d'être triste et encore moins de lui montrer.
« C'est le plus beau jour de ma vie Alvin, enfin tu te casses ! J'ai cru que tu me lâcherais jamais. »
« Mais bien sûr, c'est pour ça que je t'ai entendu chialé hier dans ta chambre ? »
« Prends pas tes rêves pour une réalité, va... »
Avant de partir, il lui souffle doucement :
« Je pars à Jersey, c'est pas très loin, y a une putain d'université apparemment, à tes dix-huit ans, je te fais un virement, si jamais tu veux me rejoindre... »
~ On a beau vouloir paraître fort parfois on brise un peu sa carapace...


Cinq ans ont passé, elle devrait être là depuis plus de quatre ans mais rien...
De Alvin C.
À X,
J'attends toujours que tu ramènes tes fesses.
Je pensais pas que tu étais le genre de filles a être effrayée par le fait de tout lâcher pour tenter quelque chose de nouveau.
C'est pas comme si tu avais une quelconque attache à Nice ;)
À bientôt !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IΓƩΠƩ

avatar




animal

Date d'inscription : 03/12/2014
AGE : 26
Messages : 320
Points : 512
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: open
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Mer 11 Fév - 21:30

... je crois rêver OO ... GRANT dead dead dead dead
Tu m'épouses ? Je l'aime tellement ce mec (a)
Bienvenue sur Lucky ones I love you bon courage pour ta fichette (a)
Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas coeur

_________________
RUNNING DOWN TO THE RIPTIDE ✽
Que m'importaient la mort des autres, l'amour d'une mère, que m'importaient son Dieu, les vies qu'on choisit, les destins qu'on élit, puisqu'un seul destin devait m'élire moi-même et avec moi des milliards de privilégiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal

Date d'inscription : 11/02/2015
AGE : 26
Messages : 71
Points : 209
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: Jamie, Lily', Sarah, (encore disponible pour 1)
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Jeu 12 Fév - 9:56

Merci calin
C'est vrai qu'il est canon et pas souvent pris sur les forums !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZƩUS

avatar




animal

Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 93
Points : 233
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: jamie, adam, anaëe (prise)
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Jeu 12 Fév - 12:39

BIENVENUE CHATON bravo2
je te l'ai déjà dit, mais IL NOUS FAUT UN LIEN en tout cas, j'ai hâte de voir ton personnage
(et rejoins les Zeus, on est les meilleurs )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal

Date d'inscription : 11/02/2015
AGE : 26
Messages : 71
Points : 209
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: Jamie, Lily', Sarah, (encore disponible pour 1)
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Jeu 12 Fév - 12:48

Merci ! calin
Et pour le lien, j'ai pas oublié. What a Face Je vais t'harceler une fois validé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ΘLYMPIƩΠS

avatar




animal

drunk in the arms of your gorgeous memory, lured in by the lovely way you keep showing up in mystery. if there's a hell for lovers and that's where you're gonna be, I can be hell's lover boy. I keep rolling down through the world to find you, asking all the fakes and the awfully confused why they're smiling big when I go about you, they know I'm crazy enough, I'm desperate enough for you
Date d'inscription : 02/01/2015
AGE : 31
Messages : 299
Points : 1483
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: open, guys.
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Jeu 12 Fév - 16:32

you can pass !!
hop hop hop, au boulot
Bienvenue à Jersey ! Tu viens de passer l'épreuve de la présentation avec brio, et pour preuve... Te voici validée ! . Bravo mon p'tit, l'aventure commence maintenant. Suite au test de personnalité, tu intègres la confrérie Hadès. Bienvenue chez les ORANGE. . Voici les clés de ton dortoir, le #1 aile nord. Tu peux désormais créer ta fiche de liens ici et celle des défis par ici. Si ce n'est pas déjà fait (non je ne vais pas te taper sur les doigts ), jette un œil au système de points ! C'est important. Et enfin, amuse toi bien sur LUCKY ONES.
bienvenue au retard mon petit chou j'aime beaucoup ton histoire et ta façon d'écrire ! pauvre petit Alvin mais les personnages torturés sont le plus intéressants

_________________
j’ai allumé le gaz mais toi t’as pris le feu, même pas de quoi m'brûler la dernière cigarette. dans les flammes dans les chiottes toi t’as jeté mon âme, c’est toi qui as mis le feu oui mais c’est moi qui crame. tu reviendras peut-être comme on revient toujours et mon cœur à la fête en redemandera sans doute, et tu me laisseras comme ça, comme un con sans abri, comme on laisse derrière soi, comme un chien dans la nuit. saez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ΘLYMPIƩΠS

avatar




animal

This is a story that ive never told I gotta get this off my chest to let it go I need to take back the light inside you stole You're a criminal And you still like you're fraud All the pain and the truth I wear like a battle wound So ashamed so confused, im not broken, or bruised Now im a warrior Now ive got thicker skin Now im a warrior Im stronger than ive ever been And my armor, is made of steel, you cant get it Im a warrior And you can never hurt me again
Date d'inscription : 02/01/2015
AGE : 31
Messages : 177
Points : 482
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: indisponible pour des nouveaux
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Jeu 12 Fév - 18:44

coucou je viens toujours après la guerre mais c'est pas grave Arrow
j'adore ton personnage et puis ton avatar quoi god perv
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal

Date d'inscription : 11/02/2015
AGE : 26
Messages : 71
Points : 209
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: Jamie, Lily', Sarah, (encore disponible pour 1)
LIENS:

MessageSujet: Re: alvin e. connors   Jeu 12 Fév - 20:16

Merci !
Et... A.HEARD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





animal
woods

MessageSujet: Re: alvin e. connors   

Revenir en haut Aller en bas
 

alvin e. connors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]
» Ce n'est pas une partie de plaisir [PV Alvin]
» Docteur Connors, le super-lézard~
» Bonjour à tous,
» Lily O'Connors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUCKY ONES :: JERSEY'S NEAR :: YOUR PAPERS, PLEASE :: YOU CAN PASS-