AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 in my right hand there is the familiar + bryden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HΛDƩS

avatar




animal
Date d'inscription : 01/03/2015
Messages : 7
Points : 11
woods

MessageSujet: in my right hand there is the familiar + bryden   Dim 1 Mar - 19:46

bryden bobby bishop
feat. magdalena zalejska

survolez l'image
derrière l'écran

pseudo: aer
prénom: alison
 âge: twenty two
où as-tu connu le forum: sur bazz'
ton avis: il est magnifique, j'espère vraiment m'y plaire  I love you
fréquence de connexion: 4/7
double compte: pas encore
perso inventé ou scénario?: inventé
autres:  sex2
crédit avatar: czart
introducing me

nom(s): bishop, ma marque de fabrique. bizarrement les gens se souviennent plus de mon nom que de mon prénom, alors si vous me cherchez, demandez bishop, ce sera plus simple.  prénom(s): bryden et bobby. là c'est n'importe quoi je vous l'accorde, mais j'aime me dire que je suis juste hors du commun, ça aide quand on se trimbale un bagage pareil. surnom(s): bb (bibi), b, bishop pour les plus populaires date et lieu de naissance: un 12 décembre 1994 à cheltenham  âge: vingt ans origine(s): anglaise par mon père, polonaise par ma mère études/métier: étudiante en langues avec option musique qualités: passionnée (+) loyale (+) curieuse (+) franche (+) rusée (+) sensible (+) empathique (+) attachante (+) libre (+) ouverte (+) courageuse (+) protectrice (+) entière (+) honnête défauts: impulsive (+) imprévisible (+) extrême (+) aime le danger et outrepasser les règles (+) bois trop (+) sors trop (+) insolente (+) manipulatrice (+) imprudente (+) farouche (+) incontrôlable sexualité: j'aime le corps des hommes, j'aime leur puissance et leur faiblesse statut civil: en couple avec le célibat anecdote: elle a six tatouages, un dans la nuque, un autour de chaque cuisse, un sur l'index, l'autre sur le majeur,  et un dernier sur les côtes. avatar: magdalena zalejska

tell me more

fille unique du célèbre musicien blake bishop, propriétaire d'un label de musique international et d'une mannequin polonaise ✵ ses parents ont divorcé lorsqu'elle avait dix ans. contrairement à la majorité des cas, elle est partie vivre avec son père à partir du moment où elle a eu le droit de décider.  ✵ son père s'est remarié avec son avocate, également divorcée et mère d'un garçon de vingt trois ans, wes. ✵ ils ne se considèrent pas du tout comme frère et soeur et passent la grande majorité de leur temps à s'insulter et à s'envoyer toutes sortes de choses à la tête. ils se ressemblent beaucoup, à la différence que wes n'a pas toujours vécu dans la richesse et le luxe. ✵ la relation avec son 'frère par alliance' est devenue très ambigüe à partir de la fin du lycée et, malgré l'évidence attirance qu'ils ont l'un pour l'autre, bryden s'évertue à le repousser, parfois violemment. ✵ elle s'est toujours mieux entendue avec les garçons que les filles. elle ne supporte d'ailleurs pas les filles trop superficielles. ✵ c'est un danger au volant, aussi elle ne prend que très rarement la voiture et évite de conduire devant les personnes qu'elle ne connait pas assez. ✵ elle est secrètement fan de football américain mais refuse de l'avouer. ✵ elle est insomniaque et il lui arrive souvent de se promener la nuit ✵ elle joue de de la guitare, du piano et de la basse depuis qu'elle est enfant ✵ ses parents ont toujours eu de grandes ambitions pour elle. du coup, ils ont décidés qu'elle devait être polyglotte. donc, elle parle anglais bien sûr, mais aussi le russe, l'allemand, le français, l'arabe et l'espagnol ✵ elle n'a aucun filtre. il n'est pas rare de l'entendre raconter sans gêne des choses que d'autres trouveraient gênantes ✵ elle ne mange pratiquement que de la pizza. ✵ elle est terrorisée par les vaches. ✵  elle est parfois trop franche et il lui arrive de dire tout ce qui lui passe par la tête sans réfléchir même si elle regrette par la suite. ✵ elle a beaucoup voyagé avant que ses parents ne divorcent notamment en australie, aux états unis, en france, en irlande et au japon. ✵ elle agit toujours avant de réfléchir ce qui parfois la met dans des situations compliquées. elle ne réfléchit jamais avant de prendre une décision ou faire quelque chose, ce qui l'amène parfois à regretter ses actions. ✵ le jour de ses dix huit ans, elle s'est retrouvée nue devant une cinquantaine de personnes, famille et amis, cachées dans le salon pour lui faire une surprise. depuis, elle vérifie toutes les pièces avant de sa balader nue dans l'appartement. ✵ elle passe la majeure partie de son temps libre à jouer de la guitare ou à composer des morceaux de musique. ✵ elle n'est que très rarement chez elle. elle aime sortir, journée ou nuit, même si elle n'a rien à faire ou personne à voir.  ✵ elle n'est pas très sportive. le sport est une corvée pour elle. ✵ elle aimerait reprendre le label de son père mais est en concurrence directe avec wes - autre raison du mépris qu'elle ressent pour lui - du coup elle bosse sérieusement pour prouver à son paternel qu'elle a les épaules ✵ elle déteste le jaune ✵  elle déteste ses mains ✵  son lit est l'endroit où elle aime le plus être au monde ✵ elle adore les films d'horreur ✵ elle est imprévisible et assez difficile à gérer. elle a souvent fait des choses stupides par simple esprit de contradiction.


where you belong
(remplacez "unchecked" par "checked" pour cocher une case.)

► Vous devez distraire vos petits voisins pour la soirée. Succès assuré avec :
1. L’Âge de glace en DVD et des nouilles au ketchup.
2. Un jeu de rôle et la construction d’une tour en bonbons.
3. Des Happy Meals, une histoire, et dodo.

► Vous auriez pu l’écrire :
1. « Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. »
2. « Les feuilles qu’on foule, un train qui roule, la vie s’écoule. »
3. « L’homme est un loup pour l’homme. »

► Grand repas de famille. Vos grands-parents s’insurgent contre la violence de la jeunesse actuelle. Vous :
1. Leur assénez que la violence de la jeunesse n'a d'égale que la sénilité des vieux.
2. Hochez la tête en signe d'approbation.
3. Leur expliquez que les moyens d'expressions aujourd'hui sont différents de ceux de leur époque.

► Votre patron abuse de son autorité. Vous :
1. Cherchez un autre emploi.
2. Lui tenez tête.
3. Un patron ? Quel patron ?

► Êtes-vous au cœur de toutes les fêtes ?
1. Oui.
2. Non.

► Le yoga, vous trouvez ça :
1. Barbant et soporifique.
2. Bizarre, voire un peu flippant.
3. Génial, parfait pour décompresser.

► Votre jeu de société préféré :
1. Le Trivial Pursuit : questions, réponses, culture générale.
2. La réussite : pas compliqué, portatif.
3. Le Cranium : le jeu où on peut sculpter, chanter, bref s'exprimer.

► Votre film culte...
1. OSS 117.
2. Love Actually.
3. Ocean's 11.

► Votre couleur préférée est :
1. Le rouge.
2. Le noir.
3. Le bleu.
4. Je n'en ai pas vraiment.

► Annuleriez-vous vos vacances si une urgence professionnelle survenait ?
1. Oui.
2. Non.

► Si vous pratiquez un sport collectif, êtes-vous capitaine de votre équipe ?
1. Oui.
2. Non.


[/b]
Code:
<pris>Magdalena Zalejska</pris> ✵ bryden bishop

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal
Date d'inscription : 01/03/2015
Messages : 7
Points : 11
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Dim 1 Mar - 19:51

the story of my life
“in my left hand there is the great unknow”


 

cheltenham 2009

« Sérieusement, tout le monde s'en fou » Dix sept minutes et trente secondes exactement que je l'écoute monologuer sur sa plaidoirie au procès de je ne sais quel monomaniaque de l'avant vieille en jouant silencieusement avec le restant de petit pois dans mon assiette. Dix sept minutes et trente secondes de perdues. Je sais que je vais encore passer pour la méchante de service, mais je ne peux juste pas tenir trois secondes de plus. Je sens leurs yeux se tourner vers moi, ceux de mon père surtout, ils me brûlent, me transpercent, je sais qu'en ce moment même, il a envie de me gifler mais je sais aussi qu'il ne le fera pas parce qu'il m'aime trop et aussi parce qu'au fond, je pense, il s'emmerde lui aussi. Je lève lentement les yeux vers Cara, la nouvelle femme de mon père, une avocate qu'il a rencontré cinq ans plus tôt pendant le divorce de mes parents, son avocate en fait. Quand j'ai décidé de venir vivre chez mon père, trois mois plus tôt, je savais déjà qu'il s'était remarié, je n'étais juste pas au courant qu'il vivait avec la femme qui l'avait défendu pour le divorce d'avec ma mère, ni que cette femme avait un fils, de trois ans plus vieux que moi. Du coup, j'ai eu un peu de mal à encaisser. J'ai toujours du mal, en fait. Elle n'a l'air ni énervé, ni triste, juste .. effrayée ? Je déteste la façon qu'elle a de me regarder, la même façon dont on regarde le minuteur d'une bombe en attendant qu'elle explose, comme si moi, j'allais soudain péter les plombs et me mettre à détruire toute la pièce. Seigneur je la hais. « Si tu as fini de manger, tu es libre de t'en aller Bryden » Autrement dit : dégage avant que je t'enfonce ta fourchette de l'oeil. Mon père est toujours très diplomate, il ne s'énerve jamais mais c'est assez simple de comprendre quand il faut se taire ou se retirer. Je pose la fourchette en prenant bien soin de faire du bruit et me lève pour monter au deuxième étage, mon étage sous le regard méprisant de Wes. Wes, c'est mon nouveau demi frère, un brun tatoué, musicien et arrogant, avec qui mon père s'entend particulièrement bien, trop bien à mon goût. Personnellement, je le déteste. Je déteste rarement les gens, mais lui, c'est physique, à la seconde où je l'ai vu j'ai su que j'allais le détester. Heureusement, c'est réciproque.

cheltenham 2011

J'ai trop bu. Je me vautre littéralement sur ce garçon, Gale, que j'ai rencontré il y a deux minutes quand il est venu s'installer à côté de moi sur le canapé 'tout cuir' du salon, il m'a raconté sa vie, je ne l'ai pas écouté, sa vie ne m'intéresse pas, pas ce soir, ce soir je veux m'amuser. Je sens ses mains se poser sur mes cuisses, je le regarde mais je ne dis rien alors il se penche vers moi et m'embrasse. Et là c'est le chaos. J'ai à peine le temps de voir un poing s'écraser sur sa tempe. Je me retrouve assise par terre, couverte du whisky qui, trente secondes plus tôt, remplissait mon verre pendant que  devant moi, Wes est à cheval sur Gale et martèle son visage de coups de poing. Un autre garçon, un ami de Gale à l'évidence, attrape mon demi-frère par les épaules et le balance dans la foule de curieux qui s'est rassemblée autour de nous « Ne le touche pas ! » Sans réfléchir je me jette sur le dos large de l'armoire à glace qui avance vers Wes à la rescousse de son ami, vautré par terre le visage tuméfié. Je lui plante mes doigts des les yeux, le griffe et lui assène des coups de poings sur le sommet du crâne pendant que mon frère se relève, prêt à se jeter sur lui « Arrêtez putain ! Arrêtez » Deux mains me tirent vers l'arrière pour me décrocher du dos de ma victime, je résiste mais d'autres mains m'attrapent et je me retrouve rapidement saucissonnée dans les bras d'un inconnu « Lache la ! Putain lache la ! » Il hurle. Littéralement. J'entends sa voix grave et furieuse s'élever de la foule mais je n'arrive pas à le voir « Casse toi de chez moi ! Et emmène bishop avec toi ! » L'étreinte de mon garde fou se détend tandis que les doigts de Wes se serrent autour de mon poignet. Il me traîne dehors sans un mot et sans prêter attention aux insultes qui fusent sur son passage. Dehors, l'air glacé m'agresse le visage, j'ai mal partout, au dos, aux fesses, aux jambes, à la tête et au poignet parce qu'il me serre trop fort, j'ai envie de vomir aussi. Il me balance sans ménagement sur le siège passager de son alfa roméo que je déteste tant et apparaît trois secondes plus tard sur l'autre siège dans un claquement de porte. Il ne démarre pas et un silence lourd, électrique tombe entre nous. Mon cerveau ralenti digère lentement les évènements de la soirée pendant que je reprend peu à peu conscience de mon corps. J'explose « C'était quoi ce bordel ?! Pourquoi tu l'as frappé ?! » Maintenant c'est moi qui hurle « Et, putain, qu'est ce que tu fais là Wes ?! » Il ne répond pas et moi je brûle. Ses yeux se tournent vers les mains et, l'espace d'un instant, je crois apercevoir de la détresse mais il détourne aussitôt la tête et la pose sur le volant, entre ses deux mains. Je n'ai jamais vu Wes en état de faiblesse. La majorité du temps, il est arrogant, froid, prétentieux et fier, mais ce soir, pour la première fois, il me montre un geste de faiblesse. Et, honnêtement, ça me choque. J'ai même envie de lui lancer un truc dans la tête, pour la forme. Il pose ses doigts sur la clé, prêt à démarrer mais je lui attrape la main pour l'en empêcher. Il tressaille « D'abord tu m'expliques » « Lâche moi ok ? Je suis venu parce que t'étais censée rentrer tôt et ton père s'inquiétait » J'ouvre la bouche mais il me coupe, dégage ma main et démarre le moteur, conscient que son explication ne tient pas la route : il est trois heures du matin, mon père dort. Mais bizarrement, je n'ai pas envie d'en savoir plus.

cheltenham 2014

« Promets moi que tu ne vas pas me faire honte » Aïe. Je me fais sniper avant même d'avoir mis les pieds dans cette université. Ma famille entière me craint. Je n'ai jamais redoublé, j'ai toujours eu des notes acceptables, voire même bonnes mais je dérange, mon moi dérange parce que je suis un électron libre, parce qu'ils ne peuvent pas prévoir, pas me contrôler, pas me faire en confiance en somme. Et ça me plaît. J'ai toujours été comme ça et pour l'instant, ça me réussit. Wes me jette un coup d'oeil, un sourire placardé sur son beau visage. Beau ? Non. Je l'ignore avec tout le mépris dont je suis capable en tachant de restée concentré sur mon père, debout devant moi.Depuis cette histoire, il y a deux ans, la relation entre mon pseudo demi frère et moi a quelque peu changé. Jusque là, on avait tendance à s'affronter, à s'envoyer un peu de tout à la figure, à se manipuler, se détester, s'accuser l'un l'autre mais depuis, c'est devenu la course à l'ignorance. Lui, il me cherche, il me pousse dans mes retranchements, il me malmène, m'énerve mais moi, je l'ignore, je suis froide, silencieuse et fuyante. Il me fait peur. Il me fait peur parce que je me surprend à le mater, parce que je n'ose plus entrer dans la salle de bain quand il se lave, parce que je détourne la tête quand il se met torse nu et parce que je trouve son visage beau. Je le déteste, vraiment, c'est un fait. Mais il m'attire, je ne peux pas dire pourquoi, ni comment, mais il m'attire. C'est mon frère. C'est mal. Je suis la moins bien placée pour parler de ce qui est mal ou non, je passe ma vie à enfreindre les règles, à faire ce que je ne dois pas faire, dire ce que je ne dois pas dire, j'aime cette liberté, j'aime le danger, je ne joue pas de rôle, je ne me force, je ne provoque pas, je suis simplement comme ça. Mais cette histoire avec Wes, pour la première fois de ma vie, j'en ai peur. Heureusement, je pars. Je vais étudier loin, très loin de lui. Je ne serai plus constamment près de lui, je ne sentirai plus ses yeux verts se poser sur moi, je ne serai plus obligée de rester enfermée dans ma chambre pour ne pas le croiser. Bref, je ne serai plus tentée « Enfin, au moins Wes sera là. Avec un peu de chance il arrivera à te canaliser » Quoi ? Mon cœur s'arrête. Je croise le regarde de mon frère, son sourire s'élargit. Je suis dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IΓƩΠƩ

avatar




animal

Date d'inscription : 03/12/2014
AGE : 26
Messages : 320
Points : 512
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: open
LIENS:

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Dim 1 Mar - 20:30

j'adooooooore ton pseudo bigluv et puis quel excellent choix d'avatar love
Bienvenue sur Lucky Ones et bon courage pour ta fichette I love you
Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas coeur

_________________
RUNNING DOWN TO THE RIPTIDE ✽
Que m'importaient la mort des autres, l'amour d'une mère, que m'importaient son Dieu, les vies qu'on choisit, les destins qu'on élit, puisqu'un seul destin devait m'élire moi-même et avec moi des milliards de privilégiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ΘLYMPIƩΠS

avatar




animal

This is a story that ive never told I gotta get this off my chest to let it go I need to take back the light inside you stole You're a criminal And you still like you're fraud All the pain and the truth I wear like a battle wound So ashamed so confused, im not broken, or bruised Now im a warrior Now ive got thicker skin Now im a warrior Im stronger than ive ever been And my armor, is made of steel, you cant get it Im a warrior And you can never hurt me again
Date d'inscription : 02/01/2015
AGE : 31
Messages : 177
Points : 482
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: indisponible pour des nouveaux
LIENS:

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Dim 1 Mar - 21:06

bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ΘLYMPIƩΠS

avatar




animal

Date d'inscription : 02/01/2015
Messages : 182
Points : 2356
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Dim 1 Mar - 21:22

Bienvenue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal

Date d'inscription : 11/02/2015
AGE : 26
Messages : 71
Points : 209
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: Jamie, Lily', Sarah, (encore disponible pour 1)
LIENS:

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Lun 2 Mar - 12:08

Bienvenue ! calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal
Date d'inscription : 01/03/2015
Messages : 7
Points : 11
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Lun 2 Mar - 12:13

Merci beaucoup pour cet accueil ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HΛDƩS

avatar




animal

Date d'inscription : 02/01/2015
Messages : 49
Points : 268
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Lun 2 Mar - 16:30

Qu'est-ce qu'elle est jolie
J'aime beaucoup ton pseudo ! I love you

Je te souhaite la bienvenue parmi nous. Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de découvrir ton personnage . Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PΘSƩIDΘΠ

avatar




animal
Date d'inscription : 17/02/2015
Messages : 113
Points : 1026
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Lun 2 Mar - 18:19

Bienvenue I love you avatar + pseudo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZƩUS

avatar




animal
Date d'inscription : 23/02/2015
Messages : 31
Points : 32
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Mar 3 Mar - 12:40

Bienvenuuuuuuue! Je connaissais pas l'avatar, elle est sublime bigluv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





animal
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Mar 3 Mar - 15:52

alors toi c'est simple je. te. veux. mais genre vraiment.
t'es belle
Revenir en haut Aller en bas
HΛDƩS

avatar




animal
Date d'inscription : 01/03/2015
Messages : 7
Points : 11
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Ven 6 Mar - 19:21

Merci à tous ! god I love you
jed on fait l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ΘLYMPIƩΠS

avatar




animal

drunk in the arms of your gorgeous memory, lured in by the lovely way you keep showing up in mystery. if there's a hell for lovers and that's where you're gonna be, I can be hell's lover boy. I keep rolling down through the world to find you, asking all the fakes and the awfully confused why they're smiling big when I go about you, they know I'm crazy enough, I'm desperate enough for you
Date d'inscription : 02/01/2015
AGE : 31
Messages : 299
Points : 1483
woods

Feuille de personnage
DISPONIBILITE RP: open, guys.
LIENS:

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   Dim 15 Mar - 14:21

you can pass !!
hop hop hop, au boulot
j'adore vraiment tout, le pseudo pour commencer mais aussi ton sublimissime avatar ton titre parce que Bastille quoi god et le personnage... vraiment très intéressante la demoiselle ! ymca en plus de cela tu as une plume magnifique
sur ce, encore navrée pour la longue attente de ta validation

Bienvenue à Jersey !  Tu viens de passer l'épreuve de la présentation avec brio, et pour preuve... Te voici validée !    . Bravo mon p'tit, l'aventure commence maintenant.  Suite au test de personnalité, tu intègres la confrérie Hadès. Bienvenue chez les ORANGE.  . Voici les clés de ton dortoir, le #1 aile Nord.    Tu peux désormais créer ta fiche de liens ici et celle des défis par ici.    Si ce n'est pas déjà fait (non je ne vais pas te taper sur les doigts ), jette un œil au système de points ! C'est important.  Et enfin, amuse toi bien sur LUCKY ONES.    

_________________
j’ai allumé le gaz mais toi t’as pris le feu, même pas de quoi m'brûler la dernière cigarette. dans les flammes dans les chiottes toi t’as jeté mon âme, c’est toi qui as mis le feu oui mais c’est moi qui crame. tu reviendras peut-être comme on revient toujours et mon cœur à la fête en redemandera sans doute, et tu me laisseras comme ça, comme un con sans abri, comme on laisse derrière soi, comme un chien dans la nuit. saez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





animal
woods

MessageSujet: Re: in my right hand there is the familiar + bryden   

Revenir en haut Aller en bas
 

in my right hand there is the familiar + bryden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» (M) DYLAN O'BRIEN ▬ Take my hand and come with me
» Dead Man's Hand ?
» Don't let go of my hand. {PV : Fajitas, Dharc
» La légende de Dead Man's Hand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUCKY ONES :: JERSEY'S NEAR :: YOUR PAPERS, PLEASE :: YOU CAN PASS-